Auteur : Regis Descott 

Pages : 396

Genre : Thriller 

Edition : France Loisirs

Résumé : Il y a des erreurs qu'on aimerait n'avoir jamais commises. Expert psychiatre dans un asile pour fous dangereux, Suzanne Lohmann ne pensait pas, en libérant Dante, l'un de ses patients du Pavillon 38, mettre en danger sa propre existence. Dehors, les fous n'ont pas de camisole...

 

Mon avis : Tout d'abord intrigué par sa couverture (que je trouve légérement flippante) et ensuite le résumé qui m'a foutu les petoches dans le magasin je n'ai pas su resister a la tentation de le prendre et en plus avec le periode d'halloween qui approchais je me suis dis que ca serais la lecture parfaite pour ces jours la ... Alors, en effet l'histoire est bien écrite, la trame est bien mise en place mais il m'a manqué ce coté un peu flippant que j'avais ressenti en lisant le résumé... Pourtant, les personnages de Suzanne et le comissaire Steiner sont sympas et j'ai bien aimer comment une psychiatre et un flic peuvent mener une enquéte ensemble, comment les deux metiers ont étaient liés. J'ai bien aimé en paralléle de ces deux personnages, que l'auteur introduise un troisiéme personnage, a savoir le journliste Francois Muller, qui depuis des années deja se doutais qu'il y avais quelque chose de pas net et qui enqueter de son coté (et en plus l'auteur nous touch un peu plus sur l'histoire de Francois qui voulais publier un article sur ce fou pour gagner un max d'argent pour son fils malade). Concernant, Suzanne pour une psychiatre par contre au debut elle ne sais pas trop comment interagir avec ses filles, on voit que son metier la passionne tellement qu'elle passe a coté du reste de sa vie et toute cette enquete va lui montrer finalement le plus important... 

Le coté psychiatrique de l'histoire a plus que bien était amené a mon gout; on a eu des explications entre les differentes pathologies comme il fallais et la ou il fallais. L'auteur a fais en sorte que cela reste accesible a tout le monde (il a employé des termes techniques mais sans trop pousser). 

Concernant, la fin de l'histoire j'ai etais plus ravie que ma precedente lecture car je ne l'ai pas venir et donc pour ca ce roman marque un point. L'important a mes yeux pour un trhiller et que le lecteur ne voit pas la fin arriver, que l'on ne s'attende pas a cette fin la ou ce suspect la ... De plus, j'ai bien aimé de savoir a la fin juste sur quelques pages ce que sont devenu les personnages ... 

34973636_13944704